Skip to content

Un Enseignant des Infos de Dartmouth en direction de l’Algérie d’accueillir camp Ouedk niss après avoir remporté prix 5000 $

janvier 15, 2013

Un enseignant avec une vision de bâtir des ponts d’infos entre une petite école à Dartmouth et en ALgérie : un groupe de jeunes maltraités a remporté une bourse de 5000 $ qui contribuera à faire de son rêve une réalité.

Karim Amedjkouh enseigne la 12 e année à l’École du Carrefour.

La semaine dernière, il a été reconnu à l’école en tant que gagnant de cette année grand prix national de EF Voyages Culturels »« rôle crucial des enseignants « concours qui récompense les enseignants merveilleux travail à faire dans et hors de la classe, à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants en Octobre 2012.

Plus de 400 candidatures ont été soumises de partout au Canada pour le prix Oued kniss, un Top 10 a été sélectionné et voter pour le gagnant du grand prix qui s’est passé sur Facebook.

Amedjkouh dit qu’il voulait inspirer ses élèves à devenir des citoyens du monde et de prendre site Algerie Info DZ des mesures pour éliminer les obstacles dans son pays natal, l’Algérie.

«Dans le cadre du programme d’études J’ai encouragé mes élèves à venir avec quelque chose de réel, et pas seulement de l’argent pour donner à ces enfants en Algérie. »

Ses étudiants sont venus avec une idée d’accueillir et de gérer un camp de deux semaines pendant l’été pour les jeunes marginalisés en Kabylie, Algérie. Quinze défavorisés, les pauvres, les enfants ostracisés 10-18 ans va participer au camp en Août.

Cinq étudiants de Carrefour et trois enseignants se rendront en Algérie pour aider au camp.

Alicia LaPierre est un étudiant de l’ancien Carrefour Oued kniss qui va à l’Algérie.

«Je suis maintenant étudiant à SMU et a été inspiré par mon professeur de l’année dernière. Nous sommes tous si fiers de lui. Nous allons aider les enfants du camp, et c’est une occasion pour nous de partager notre culture, de l’art et de l’expérience. Comment pourrais-je dire non?  »

Dit M. LaPierre Amedjkouh est un homme merveilleux qui se préoccupe réellement de donner aux enfants une chance algériens d’avoir une enfance normale.

«Je suis tellement impatient d’aller. »

Élève de 12e année Olivier Barriault va également aider dans le camp.

«Ces enfants n’ont rien. Peut-être que nous pouvons obtenir les fauteuils roulants, ou tout ce qu’ils ont besoin. C’est une énorme opportunité pour aider les autres. »

Certains des enfants du camp sera gravement handicapée et ont été rejetées et cachés par leurs familles.

Amedjkouh sont venus en Nouvelle-Écosse en 2007 après sa rencontre avec son épouse canadienne en France.

Il dit qu’il est très fier de ses élèves, à sa communauté et de gagner le prix de «Un autre rêve que je veux réaliser est de sensibiliser sans frontières, sans barrières et sans jugements pour les enfants marginalisés».

Lapierre dit qu’elle sait ce voyage va la changer à jamais.

«Ce voyage sera phénoménal. J’ai la chance d’avoir la possibilité et la chance d’avoir un professeur qui a fait plus qu’enseigner, il continue à inspirer.

From → News

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :